Les bons plans pour faire de l’argent et devenir riche rapidement

Devenir riche

Gagner plus d’argent dans la vie en un minimum de temps est un rêve auquel beaucoup de gens pensent tout bas, mais que certaines personnes arrivent à concrétiser. Comment font-elles ? Quel est la clé de leur succès ? Comment devenir riche rapidement et sans effort ? C’est facile. Il y a deux possibilités, soit on décide de gagner plus, soit on décide de dépenser moins. Voici comment.

Délimiter un budget mensuel à respecter

La première chose à réaliser est de pouvoir se fixer un budget….et de s’y tenir ! Beaucoup de gens ont un salaire qui est similaire, voir identique d’un mois à l’autre. La plupart ont aussi des charges qui se révèlent être sensiblement les mêmes à chaque mois qui passe : le crédit hypothécaire ou le loyer, les frais pour la voiture, le téléphone, les charges tel qu’électricité, gaz, eau, etc. Comme on sait ce qu’on va gagner et ce qu’on va dépenser en début de mois, autant l’écrire sur papier (ou sur ordinateur avec des sites tels que « Mybdgetview ») pour pouvoir avoir une vision sur son budget.

Une fois le budget estimé, il existe toujours une partie de disponible entre le salaire et les charges. Cette partie est souvent allouée par défaut aux loisirs ou aux extras (un petit resto, un ciné, des courses plus généreuses, un cadeau ou un vêtement pour se faire plaisir, etc). Alors, pourquoi ne pas l’utiliser, en partie, pour épargner ? Si vous disposez de 200 euros de libres en moyenne après le paiement de toutes les charges prévues, en prendre 25% (soit 50 euros) ne devraient pas diminuer votre train de vie mais vous permet de mettre un peu de côté. Cela signifie de se passer de l’achat d’une robe ou d’une paire de chaussures ce mois-ci, mais avec la perspective d’économiser en vue de disposer d’un capital à terme. Généralement, il est conseillé d’économiser (de mettre sur un livret, sous son oreiller ou de placer) entre un quart et un tiers de la partie disponible après le paiement complet de toutes vos charges fixes. Cela n’impacte quasiment pas votre niveau de vie et en fin d’année vous avez de l’argent à utiliser pour un investissement plus important….

Le plus facile : apprendre à dépenser moins d’argent

Si on veut apprendre comment devenir riche, il n’y a pas trente-six solutions. Le plus facile est de dépenser moins. N’avez-vous jamais entendu des gens se plaindre de personnes riches qui grattaient les fonds de tiroirs ou étaient particulièrement radines ? Si vous écoutez autour de vous, tout le monde à une histoire à raconter d’un voisin ou d’une connaissance qui a des fortunes sur son compte en banque mais qui se déplace dans une voiture qui a 20 ans et de centaines de milliers de kilomètres, ou qui s’habille toujours de la même manière, voire qui ne laisse jamais un centime de pourboire au restaurant ou encore qui négocie tout, tout le temps, même quand il va acheter son pain le matin….Ces personnes ne sont pas riches par hasard, c’est souvent le fruit d’un cheminement, ou encore d’une obsession personnelle, à ne pas dépenser plus qu’il ne le faut. Savoir si ces personnes sont heureuses est une autre histoire, mais il est par contre certain qu’en faisant de petites économies tout le temps, elles font grossir leurs économies au fur et à mesure.
Vous pouvez donc, dans une certaine mesure, commencer par dépenser moins d’argent. Il faut bien entendu garder à l’esprit votre vie sociale (ce n’est pas en faisant payer votre fiancée au restaurant que vous serez épanoui dans votre couple !) et donc, dépenser moins avec intelligence. On peut donc utiliser quelques astuces.

Négociez tous les frais fixes récurrents

Cela signifie, trouvez le meilleur prix pour ce que vous payez tous les mois. Cela veut dire, premièrement : électricité/gaz/système de chauffage, opérateur de téléphonie et d’internet, assurances (toutes, que ce soit voiture, habitation ou autres), opérateur de mobile. Pour tous ces fournisseurs privés, faites un tour sur le marché et comparez les prix, avant de négocier avec les meilleurs. Généralement, vous pouvez économiser entre 10 et 25% sur vos factures, soit entre 30 et 60 euros pour un ménage français moyen, alors que la qualité de vos services restera la même !

Combien vous coûte votre voiture ?

Deuxièmement, réfléchissez à votre moyen de transport. Si vous avez une voiture, ne pouvez-vous pas vous en passer de temps à autre ? En avez-vous vraiment besoin pour aller à la pharmacie qui est à 500 m ? De plus, lorsque vous faite le plein, le faites-vous toujours à la station essence la moins chère de la région ? Prenez un jour quelques heures pour faire le tour des 10 stations proches de chez vous et comparez les prix, ceux-ci peuvent varier jusqu’à 15% selon la marque. Si vous faites trois pleins par semaine (moyenne nationale pour les travailleurs français), cela représente 25 euros d’économie par mois…..

faire des économies

Economisez sur vos fruits et légumes

Troisième point important de votre budget, vos courses hebdomadaires. La aussi, posez-vous les bonnes questions. Allez-vous à l’épicerie du coin ou la boite de ravioli est à trois euros, ou dans le supermarché low-cost ou la même boite est à la moitié du prix ? Choisissez d’abord l’endroit le moins cher et ensuite les produits bons marchés disponible dans celui-ci. La compote de pommes Materne est en réalité la même que les produits blancs, alors pourquoi payer plus cher ? Vous devez aussi décider de chercher, si vous en avez le temps, les coupons de réductions disponibles. Dans les toutes boites (dans votre boite aux lettres) le plus souvent ou directeur sur le site web du vendeur. Pour finir, rien ne vous oblige de manger du bœuf ou du homard tous les jours, essayez d’autres recettes avec plus de légumes et plus de fruits pour moins de viande, non seulement vous serez en meilleure santé mais en plus vous payerez moins cher vos courses.

Limitez les achats impulsifs ou les produits de luxe

Le dernier point et souvent le plus important et de limiter, si vous le pouvez, vos achats rapides sur des produits couteux. Il s’agit généralement d’un DVD qui vous plait à la caisse du supermarché, d’une belle robe ou d’une belle chemise dans une échoppe ou dans une vitrine devant laquelle vous passez, ou encore ce dessert fait maison après un bon repas au restaurant en amoureux.
Il est important de pouvoir se faire plaisir, mais pas à n’importe quel prix. Il y a des choses que vous achetez et que vous allez par après regrettez, considérant le prix que vous avez payé. Alors, la prochaine fois que vous êtes tenté par un achat impulsif, donnez-vous dix minutes de réflexion avant d’en faire l’acquisition. Quand vous êtes au restaurant, cela signifie attendre d’être sûr d’avoir encore fin avant de commander votre dessert. En effet, combien de fois vous êtes-vous laissé tenté(e) par ce moelleux au chocolat, pour n’en manger pour finir que la moitié ? De même, n’avez-vous jamais regretté d’avoir acheté une nouvelle robe ou un nouveau sac sur un coup de tête en plombant ainsi votre budget ?
La prochaine fois que vous êtes tenté, laissez-vous un temps de réflexion. Vous éviterez l’achat impulsif une fois sur deux, ce qui fait de belles économies en fin de mois…

Gagner plus, c’est commencer par négocier son salaire

SI vous voulez gagner plus d’argent il y a un moyen très simple. Il suffit de demander plus d’argent pour le même temps de travail.
En réalité, beaucoup de gens n’osent pas ou ne pensent pas à demander une augmentation. Alors que 80% des français estiment, quand ou le leur demande, qu’ils ne sont pas payés assez pour le boulot qu’ils font tous les jours !
Alors, pourquoi ne pas demander à votre patron une augmentation ? Le pire qui puisse vous arrivez est qu’il/elle vous dise non. Mais il est probable qu’on vous l’accorde une fois sur trois sans discussion, surtout si vous n’en avez jamais demandé une. Sachez que quand vous travailler pour un indépendant ou une PME, le plus souvent votre patron estime que vous pourriez gagner plus mais ne vous le propose pas. En effet, tout ce qui ne va pas dans sa poche va dans la sienne. Mais si vous le sollicitez et qu’il est content de votre travail, il fera régulièrement un geste financier pour vous garder, alors tentez votre chance, de manière intelligente et en préparant votre demande (afin de pouvoir contrer les arguments qu’on pourrait vous donnez).
Négociez son salaire peut aussi vouloir dire, dans certains cas, changer de travail. En effet, que vous travailliez pour une grande entreprise ou pour un petit indépendant, les meilleures chances de gagner plus est toujours de changer d’employeur. N’hésitez donc pas à envoyer régulièrement un CV à jour dans les entreprises concurrentes. Votre expertise peut être reconnue et vous aurez alors le choix de choisir pour qui travailler. De plus, si vous recevez une offre d’emploi, il s’agit également d’un bon moyen de négociation pour revaloriser votre revenu dans l’entité dans laquelle vous travaillez actuellement.
Si cela s’avère possible, vous pouvez aussi négocier vos avantages extra légaux. Demandez à votre patron des tickets restos, une épargne pension ou une prise en charge de vos frais privés si vous faites du home-working, comme internet ou même votre électricité. Cela peut paraitre important ou présomptueux, mais sachez que cela va générer des frais déductibles dans le chef de votre employeur, et donc abaissez son niveau d’imposition, il est donc gagnant tout comme vous !

En suivant ces conseils vous devez déjà avoir économisé entre 200 et 300 euros, si vous avez un salaire moyen (entre 1500 et 2000 euros) et des frais relatifs à ceux-ci dans la même gamme. Vous avez consacré une vingtaine d’heures (l’équivalent d’un week-end complet) à trouver le meilleur fournisseur de services pour votre habitation, la station essence la moins chère, à envoyer quelques CV et en prenant une demi-heure pour discuter avec votre patron. Dans le même temps, vous faites une croix sur un resto ou deux cinés par moi tout en mangeant plus sainement et améliorant votre condition physique (vous prenez moins la voiture si possible et vous mangez moins de produits alimentaires de luxe mais gras et riches).
Cela signifie 200 à 300 euros par mois, tous les mois, pendant toute votre vie. Si vous devez encore travailler vingt années, cela veut dire en moyenne 250 euros X 12 mois X 20 ans, soit 36.000 euros. Donc, pour faire simple, et si ce n’est pas encore fait, vous devez consacrer l’équivalent d’un week-end entier pour gagner 36.000 euros. Si je devais vous donner, maintenant, 36.000 euros pour travailler tout le week-end prochain pour moi, le feriez-vous ? Si oui (et qui pourrait franchement dire non), c’est en fait ce que je viens de faire. Appliquez maintenant ces conseils et recevez 36.000 euros répartis sur 20 ans !

Que faire avec son argent une fois qu’on a de l’épargne ?

Si vous êtes capable d’économiser deux cents à trois cents euros tous les mois, vous avez maintenant une capacité d’épargne, qui va permettre de disposer d’un capital de départ pour investir. Alors, est-ce un montant suffisant pour devenir riche ? Non, cela ne l’est pas. Mais c’est par contre quelque chose qui permet de partir sur le bon chemin pour pouvoir l’envisager dans quelques années. Vous avez l’occasion d’utiliser votre capital pour gagner plus d’argent, ce qui va faire un effet boule de neige.
Avez-vous déjà entendu l’adage qui dit qu’on ne prête qu’aux riches ? En tant qu’économiste amateur je peux vous dire qu’il est vrai. En effet, si vous étiez banquier, préfériez-vous prêter de l’argent à une famille qui a du mal à terminer les fins de mois ou à un quelqu’un qui met déjà de côté une petite somme de manière régulière ? Nul doute que vous aurez plus confiance dans quelqu’un d’économe et de parcimonieux, et c’est humain que votre banquier dispose du même réflexe. Encore faut-il savoir ou investir et comment….

faire des économies

Placer son argent en livret, le plus facile mais le moins rémunérateur

Au début de votre carrière d’investisseur, il est plus facile de placer votre argent sur un livret dans votre banque habituelle. Les taux actuels sont vraiment très bas, ce qui veut dire que vous ne gagnerez probablement que très peu d’intérêt, mais cela va vous permettre de tester votre capacité d’épargne régulière et surtout, de développer vos affinités avec le système bancaire et les possibilités de faire de l’argent avec l’argent.
En effet, il existe beaucoup de manières de placer de l’argent. Il faut par contre bien choisir ses types d’investissements, et pour cela, mieux vaut prendre son temps. Alors, pendant que vous réfléchissez (ou que vous vous renseignez auprès de professionnels), garder un compte épargne qui grossit me semble indispensable.

Le premier placement malin, l’immobilier

Avec un capital suffisant, le premier réflexe est de se diriger vers l’immobilier. Selon les pays, des déductions fiscales sont en plus possibles. En France, on peut déduire les intérêts de son prêt dans certaines conditions (dans le cadre d’une location, dans le cadre de l’amélioration de l’habitat, réparations, etc). Vous aurez en réalité tout le temps de vous intéresser davantage à la fiscalité lorsque vous en contemplerez le projet, et je ne suis nullement fiscaliste pour vous aider. Cependant, la chose importante à considérer est que le prix de l’immobilier est en hausse constante. Il peut exister des fluctuations, mais de manière générale, un bien est quasiment toujours revendu à un prix supérieur à son prix d’achat.
De plus, une fois le crédit terminé, vous recevez une rente de vos loyers si le bien est loué, et cela jusqu’à la fin de vos jours, pour autant que vous puissiez entretenir votre bâtiment. Ceterisparibus, un investissement dans l’immobilier est le plus stable et le plus sûr des rendements, tout en étant toujours rémunérateur.
Par contre, bien que ce type de placement soit d’est plus sûr, il vaut mieux, comme dit le proverbe, « ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier ». Et donc diversifier vos types de placements. Vous avez déjà un compte épargne, un investissement immobilier en vue, mais on peut encore se diversifier davantage….

Placements en bourse, parfois plus risqué, mais souvent avec un meilleur rendement

Placer son argent en bourse n’a plus vraiment bonne presse depuis 2008 et la crise économique. Bien que le risque de perte soit réel, il n’est pas total et est souvent confondu dans l’esprit collectif avec des achats ventes de traders fous, qui perdent des millions en quelques secondes. La culture sociétale n’est pas aidée par différents sources ou œuvres qui donnent de l’eau au moulin de ce mythe, comme le film sorti récemment avec Léonardo Di Caprio « Le Loup de Wall Street ». Dans le film, on détaille de manière romancée les folies d’un trader qui jouent véritablement avec l’argent des pauvres investisseurs, bons pères de famille.
Dans les faits, placer son argent en bourse doit être un risque calculé qui fait partie intégrante d’une stratégie d’investissement réfléchie et appuyées sur différents paramètres. En d’autres termes, mettre tout votre argent en bourse, c’est mal et risqué, mais ne pas investir un euro dans les marchés financiers alors qu’on dispose de liquidités n’est pas très malin non plus.
Quoiqu’il en soit, il y a deux stratégies à suivre, au choix, ou en parallèle. Avant de commencer, assurez-vous de garder de l’argent sécurisé (en livret par exemple) et de disposer déjà d’un bien immobilier. Avec le solde de votre argent vous pouvez décider d’investir dans la bourse, soit à court terme, soit à long terme, soit les deux.
Investir à long terme veut dire faire un placement sur une action (un ou plusieurs parts d’une société) ou d’un fonds d’action (parts d’un groupe de société) pour ne revendre qu’après 8 ans. Donc, acheter par exemple des titres d’Apple ou de Microsoft et ne les revendre qu’en 2024 (cet article est écrit en 2016). Pourquoi 8 ans ? C’est en réalité la durée moyenne pour qu’une action soit à la hausse dans 99% des cas (il existe en fait des cycles économiques qui conceptualisent cette durée, ceci peut s’avérer plus technique, mais je suis prêt à répondre à vos questions sur ce point si vous commentez l’article ou m’envoyez un mail).
D’un autre côté, investir à court terme veut dire acheter des actions (ou des titres, ou d’autres produits) dans un but de revente rapidement (de quelques semaines jusqu’à quelques secondes). Dans ce cas, on spécule réellement sur une modification du cours, ce qui demande expertise et entraîne des pertes et des gains importants, surtout si on place son argent sur un seul titre.

Pour résumé ce point, sachez que le risque est inversement proportionnel aux possibilités de gains. Si on prend du risque, on peut gagner ou perdre gros, si on n’en prend aucun, on ne gagnera pas grand-chose mais on ne perdra sûrement rien. Deux paramètres influencent le risque : la durée du placement (plus c’est court, plus c’est risqué), et le nombre de titres différents achetés (si on achète pour 1 million d’actions Apple et que le titre s’effondre on aura tout perdu, alors que si on achète 1.000 titres différents (de milles sociétés) à mille euros, le risque qu’elles fassent toutes faillites est nul.
Mon conseil pour des placements en bourse est de surtout se renseigner avant de faire quoi que ce soit. Demandez conseils à plusieurs banquiers, achetez des livres sur le trading et surtout réfléchissez. Ensuite, placez une partie à long terme et une petite partie à court terme pour entrainer vos talents de traders. Il existe aussi des produits dis complexes mais en réalité simplifiés, on peut en trouver un exemple sur ce site qui explique comment devenir riche.

L’or, un placement sûr

Une dernière possibilité (bien qu’il y ait en ait encore des dizaines que j’évoquerais peut être un jour) est d’acheter de l’or (ou de l’argent). Il s’agit d’une valeur dite refuge, qui reste stable (bien que ce soit moins le cas qu’avant), alors que l’économie fluctue. Acheter de l’or vous permet de vous garantir votre argent sur le long terme. Le cours bouge tous les jours mais est généralement plus stable que d’autres types de placement. Il est donc conseillé d’en acquérir une petite partie (5% à 10%) de votre épargne, pour vous prémunir contre toutes sortes des catastrophes économiques ou financières (chutes des taux, guerres, faillites de sociétés d’investissement ou de banques, etc). L’or est un peu comme une assurance vie, vous payez toute votre vie pour quelque chose qui ne sera peut-être jamais nécessaire, mais le jour où il arrive quelque chose, vous êtes content de l’avoir fait.

Conclusion

Voici mes quelques idées et points de vue sur l’argent et les économies. Il est dit que l’argent ne fait pas le bonheur, mais il est plus confortable de pleurer sans con château que sous un pont. J’aimerais spécifier que les conseils que je donne sont des conseils que j’applique moi-même dans ma vie de tous les jours. Je ne ferais pas comme certains qui font des photos de leurs voitures ou de leurs maisons pour épater tout le monde et je n’ai d’ailleurs rien à vendre, si ce n’est le plaisir d’offrir mon point de vue et mes conseils à qui veulent les entendre….

John